Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28.02.2011

normal, quoi. rien à dire. [Dialogue de l'oeil n°20]

- Qu'est ce que tu vois?

- Normal.

- Normal?

- Oui, normal. Standard, quoi. Rien à dire, je veux dire!

- Mais ça veut dire quoi, standard, pour un paysage qui se présente à toi?

- Ben ça veut dire, bah, rien...

- Qu'il n'y a plus rien à remarquer du monde?

normal,sans commentaire,rien à dire,platitude,norme,normalisation,désenchantement

 

 

26.02.2011

dialogue à 3 pieds [Dialogue de l'oeil n°19]

- Tu as vu que ça tient mieux, avec trois pieds ?
- Que?
- Qu'avec un, deux ou quatre ou plus ! C'est ce qu'il y a de plus stable, 3 pieds, tous les ingénieurs te le diront !
- C'est aussi ce qu'il y a de plus dangereux comme stabilité, tous les psy te le diront.
- Alors ?
- Alors les pathologies sont les garantes évidentes de la stabilité du monde.

stabilité,trois pieds,3 pieds

 

24.02.2011

de l'autre côté de la mer, une histoire de mouche [Dialogues de l'oeil n°18]

- Tu vois ce qui se passe, pas si loin, derrière la mer ?

L'oeil se réjouit, parfois il se dit que regarder aide les choses.

- Ouais, bah te prends pas pour la mouche du coche...

3880838451.jpg

 

21.02.2011

Cabaret poétique #5, quelques photos

Quelques photos du chassé croisé oeil pour oeil avec Samantha Barendson hier.

Merci à Philippe, Josette et Sophie pour les photos. Pour ne pas courrir le risque d'un procès sur les droits d'auteurs, je m'arrête aux photos de Sam et moi ! Un panorama complet à venir, je pense, sur le blog de Frederick Houdaer. Les autres artistes présents étaient: Paola Pigani, Yve Bressande, Stéphanie Lefort, Marie-Ange Sebasti, Serge Rivron

Les photos, là. Et une, là:

182055_156055161116088_100001348146687_281639_6589824_n.jpeg

20.02.2011

C'était tout à l'heure au Périscope

cabaret poétique périscope

Le Périscope tout à l'heure: accueil adorable par Frederick et Dimitri, lieu chaleureux au pied d'une prison-vestige. Grand merci à eux et à tout le monde !

Je suis très heureux de la façon dont tout a fonctionné ce soir; ressenti personnel, je trouve que les textes se sont vraiment bien "rencontrés". Hélas, personne ne m'a dit le contraire, ce qui a tendance à m'alarmer.

Bref, vous pouvez jeter un oeil sur le programme de cette lecture à deux voix sur le blog de ma collaboratrice de scène (Ouh, elle va aimer !).

J'ajoute qu'au-delà de nous, ce cabaret était admirablement fréquenté; oui, je suis très fort pour les compliments.

Merci à tous ceux qui sont venus, grâce à eux je ne me suis pas senti désarmé face à la population incroyable du fan club de Samantha. A suivre peut-être quelques photos pour les coeurs restés loin des yeux (j'ai pas pu caser sur scène tous les jeux de mots qui me sont venus !).

Pour ceux qui ont aimé l'oeil, (le premier texte), vous le trouverez là en ligne. Il est également disponible en papier:
- pour les lyonnais, faites un détour par l'admirable librairie Coquillettes, qui a plus d'un charme dans son sac, et entre autres celui de m'avoir gardé une place pour mon oeil;
- pour les non-lyonnais, ça se complique à peine, c'est là qu'il faut aller.

Pour suivre les prochaines actualités de mon oeil (il va y en avoir : j'ai à vous annoncer deux très belles publications de nouvelles dans les prochaines semaines), abonnez-vous à la newsletter d'ici-bas, ou bien faites de moi un ami sur facebook (cliquez sur le premier oeil du tas d'oeil ci-contre, oui c'est compliqué, mais c'est bien comme ça !).

A bientôt !

16.02.2011

Rappel, dans quelques jours... l'oeil se poste dans le périscope !

PerdezLOeilDansUnBar.JPGEt pas tout seul, car il va y en avoir des yeux dans le tube, comme des boules de loto.

J'espère que vous viendrez, vous, spécialement.

Si, j'aimerais bien.