Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L'oeil crie

  • 29 minutes de silence (ou presque)... "Petite Princesse du Silence" est parue chez 15K.fr :)

    c IMG_7612.JPGA ce qui se fige. A ce qui fourmille.

    A un titre angélique j’ai accroché une nouvelle sur la musique et le silence. L’absence, l’effacement. Mais aussi le passage, la médiation, la maturation, le point de bascule.

    ...

    Du silence à la mélodie, de la mélodie au silence, il y a en quelque sorte tout le cheminement, tout le va-et-vient... ou la démarche univoque... d’une vie.

    Tel que je le vois, Jean-Louis a probablement conscience de cela depuis toujours. Une conscience aveugle et sans doute un peu mélancolique.

    Lorsqu'un soir il croise dans un bar un vieil homme bavard, c'est toute la suite de son chemin qui lui apparaît: à la fois dans son évidence et dans son mystère déstabilisant.

    ...

    Le travail de mise en voix de Petite Princesse du Silence par Catherine Gautier  est formidable. Sa diction pose l'histoire exactement comme il faut, naturellement habitée par le silence. Le personnage de Dia est d'une justesse éclatante, jusqu'à la note finale, car c'est une note, qui est splendide à mes yeux. Un vrai bonheur d'auteur. L'occasion de saluer conjointement et sincèrement le travail éditorial de Dany Grard (15K.fr).

    ...

    Quelques photos en chemin...

    Le dossier, les extraits... et la nouvelle sur le site 15k...

    ...

    Vous pourrez également retrouver sur le site 15K “Tire, et tout viendra” publiée en 2017. Ces deux textes forment à mes yeux une oeuvre complète. Quand la petite princesse est le récit du vide qui se remplit, l'autre est le récit de l’obsession sans répit.

  • Un oeil double en automne VIII

    Le rituel se dédouble, l'oeil aussi, il se frotte, n'y croit pas de suite. Et puis, si...

    IMG_1682 (Copier).JPG

  • Poissons

    53835427_10217000601103687_8717454150998163456_o.jpgUn petit poème-histoire de poissons qui ont plongé dans un bol de pâtes. Merci à Marie-Philippe Deloche d'avoir ouvert ses pages à mon animal écaillé.

    Plus d'infos par ici.

  • Un œil en automne VIII

    Ce rituel annuel de pas solitaires. Anodine expansion de songes autophages dans les feuilles d'automne. Dévorer la première peau. Et puis la deuxième.

    Rituel annuel partagé en quelques photos.

    Cette année la sensation que c'était différent. Plus de nuages, plus de pluie, de froid, et une sacrée lumière.

    Ce qui est là, ce qui n'est pas là, ce qui le sera. Des pompes à bout et moi à côté. Absence. Exigence d'un autre chemin. 

    (tire-clique sur la languette et l'album apparaîtra)

    1938726595.jpeg

     

  • Un œil en automne VII

    Rituel de l'oeil en automne, publié avec un peu de décalage...

    [petit album derrière la photo]

    automne, montagne, oeil

  • "Partie des meubles" et "le mur" dans FPM 21

    Voilà le numéro 21 de cette jolie revue FPM. L’occasion de rappeler le super boulot d’éditeur de Jean-Claude Goiri qui se cache sous le tarmac. Par exemple ´trans’hotel express’ de Jean Azarel, ou ´si’ de Céline Walter.


    Pour revenir à FPM...
    Dans le numéro 21, figurent « partie des meubles » et « le mur » .. 

    fpm.jpg

  • L'Ailleuriste (Nouvelle, Extrait)

    L'Ailleuriste a été publiée dans le numéro 1 de la revue Daïmon

    en novembre 2018. Ici un extrait.

     

     

  • L'Arène (Nouvelle, Extrait)

    L'Arène a été publiée dans le numéro 1 de la revue Daïmon

    en novembre 2018. Ici un extrait.

     

     

  • Noir et Blanc (Nouvelle entière)

    Noir et Blanc a été publiée en 2013 par la revue Rue Saint-Ambroise.

     

     

  • L'Ailleuriste et autres textes... dans Daimon n°1

    Daïmon, ce n'est ni une revue, ni un livre, même si le forme tient à la fois de l'un et de l'autre.

    Daïmon, fondée par Raluca Belandry, est un projet éditorial unique en France. Un regard global sur un auteur vivant et ce qu'il écrit, dans sa diversité, dans sa cohérence, dans son cheminement.

    Il se trouve, énorme privilège, que je suis le premier auteur sur lequel le démon s'est penché en novembre 2018.

    Ce numéro 1, qui a depuis été retiré après épuisement du premier tirage, est long de 96 pages : 5 nouvelles et autant de proses poétiques, des photos, une interview et un regard extérieur sur mon travail.

    L'Ailleuriste, nouvelle promue en une, est une réflexion sur l'Ailleurs.. et un clin d'oeil borgésien.

    Grand homme, un cheminement dans les pas et l'égo d'un homme de pouvoir.

    Quelque chose du feu.. une nouvelle qui azimute joyeusement théâtre, poésie et café du commerce... une facétie sur les actualités en hommage au volcan Eyjafjöll.

    ...

     

    Autant dire que j'en vibre encore, voire que j'en tremble un peu.

     

    Pour commander ce numéro et les suivants.

    Et la page de la revue sur Facebook.

     

    Ci-contre la couverture et le sommaire !

    daimon.jpg