Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31.05.2017

Tire, tout viendra

 
Tire, tout viendra est publié aux éditions 15k ce mois-ci, en versions texte et audio, interprété par le comédien Manu Grimo.
 
Ce texte parle de volonté, de détermination, et surtout de l'histoire que chacun se raconte à lui-même.
 
15K éditions est une maison qui a été créée il y a quelques mois par l'auteur Dany Grard.
 
 
 
CouvertureTireToutViendraGF.jpgMerci à...

Dany Grard, auteur et fondatrice des toutes jeunes éditions 15k, qui m'a proposé de rejoindre l'aventure 
Manu Grimo pour l'interprétation si réussie du texte
la merveilleuse revue Brèves sans laquelle ces rencontres n'auraient été possibles
Gilles Bertin pour ses conseils sur le coup, 
Rosanna pour sa lecture sensible et critique qui m'a aidée à faire aboutir ce texte,
Nick Cave pour la bande son virtuelle même si je ne lui ai pas demandé son avis,
et enfin à ma fille pour la photo de présentation
 
 
- Et pour en dire du bien, il y a par exemple de la place par là (mais il y a de la place partout où vous voulez) !
 

03.04.2017

Une nouvelle revue !

Un bonheur récent: le lancement de la revue BIELLES, revue circulaire imaginée avec mon ami Dominique... une idée qui a pris son temps et a rassemblé 8 auteurs pour son numéro 0.

Un projet tellement distendu dans le temps que ç'en était devenu un pied de nez à notre époque frénétique... dans laquelle il a tout de même fini par se concrétiser.

Au final ce numéro 0 est un numéro expérimental dont nous sommes très heureux. En quelques jours depuis son lancement, il a suscité la curiosité... On espère que cela continuera, à l'image de sa longue élaboration. De quoi en tout cas se mettre en tête l'idée d'un numéro 1.

L'ensemble des textes est en accès libre...

Nous sommes à l'écoute de vos retours !

bielles.jpg

04.03.2017

Cordon sanitaire

324192561.jpgLa revue Microbe publie ces jours-ci son numéro n°100 (SANG). Un numéro de plus pour cette revue qui tient coûte que coûte à une forme de contagion que les obsédés du sanitaire peuvent forcément prendre en grippe. Je vais me calmer, ça fait déjà beaucoup de jeux de mots.

Mais un numéro présenté comme l'ultime, et déjà chroniqué en ce sens depuis des mois, où alors je n'ai rien compris. La revue était portée depuis l'origine par Paul Guiot et Éric Dejaeger.. chapeau à eux!

Bref, va falloir couper le cordon. Et je suis heureux d'avoir un petit poème dans cet ultime numéro, petit poème du coup bien nommé ça sent le boudin.

 

 

03.03.2017

Dissoudre

15k éditions existe depuis peu... ces éditions fondées par l'auteur Dany Grard publient des textes courts au format numérique et audio.
 
Je vous conseille d'aller y faire un tour... il y a notamment ce texte, "la dissolution", qui démarre en pleine période électorale (écho - involontaire je crois ! - à l'actualité, même si on ressent impulsivement tous un grand besoin de dissolution.. bref, la droiture suffirait) pour développer un récit surréaliste et drôle. J'ai choisi de la découvrir en version audio, très réussie.
 
D'ici quelques mois je rejoindrai l'aventure avec un texte dont je suis justement très impatient d'entendre la version audio... Reste en attendant à corriger les épreuves du format texte!
 

06.11.2016

Un oeil en automne V

Sur le fil, cette année encore plus que les précédentes.

Allonger les pas et s'arrêter juste avant celui de l'hiver. Une dernière sieste au soleil. Une fine glace sur le lac distord l'image des herbes encore vivaces, et une cape de givre flambe dans le dos de la montagne.

Ici

IMG_1701.JPG

23.10.2016

Clystères etc [Dialogue de l'oeil n°115]

- C'est notre arbre! hurlèrent gonflées les poires.
- C'est notre air! rétorquèrent sans sourciller les piafs.
- Porte-plumes à insultes monastiques! tentèrent les premières.
- Intruses callipyges! répliquèrent les seconds.
- Chair à canon! maintinrent les fruits, aussi mûrs que sûrs de leur affaire.
- Chères à personnes, purges à clystère, mitraillèrent les seconds dans un espoir de victoire définitive.
Abasourdies par leurs propres invectives, les unes comme les autres n'entendirent point le vent se faufiler et soudain claquer, faisant tomber les unes et s'envoler les autres.
- Las. Maintenant que je peux parler sans faire peur, déclara l'arbre tristounet, je suis seul et pour longtemps.

IMG_2010a.JPG