Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30.12.2010

L'oeil ailleurs (clic)

IMG_2963.JPG

23.12.2010

Tiens tes paroles [Dialogue de l'oeil n°14]

- Tu vois la montagne, là-haut ?
- Oui.
- Et bien... j'irais volontiers m'y planquer...
- Tu crois qu'on se planque, toi, là-haut ? T'es un marrant... toi ! Tu te dilues sans cesse de partout dans le clapotis et tu penses que là-haut on se planque ?!
- Enfin, moi, ce que je dis...
- Tu vois, tu te dilues encore... Mais purée, tiens tes paroles ! Tiens-les ! C'est ça, qu'elle t'apprend, la montagne. N'importe quelle connerie est vraie, en soi, où en tout cas elle permet de trouver quelque chose de vrai, quitte à reprendre le chemin en sens inverse. Cela peut-être une méthode, la connerie..
- ...
- Tu veux pas, hein ? Tu préfère toujours te planquer ?
- Non... je te suis déjà.
- Alors viens... on va se perdre...

DSCF7341.JPG

22.12.2010

Le renouveau [Dialogue de l'oeil n°12bis car il n'y aura pas de 13]

2008_1123(019).JPG

Tu vois. Tu reconnais.

Et alors? Quel privilège a une image entrant dans un oeil pour la seconde fois ?

Un côté droit au but, porté directement sur ce qui émouvait déjà; un côté porteur de sens qui va remuer les échos, les références et interférences avec la nouvelle situation, comme une bèche pour aller retourner la terre. Deux côtés pour fouiller la découverte, gagner la profondeur de la connaissance, une intimité qui répond à la compréhension, et enchaîne le fil de questions douces et précises.

C'est riche, le renouveau, parfois plus que le nouveau.