Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Dialogues de l'oeil - Page 11

  • Alors toi [Dialogues de l'oeil n°16]

    oeil, cactus- Alors toi... si je te voyais... j'irais bien te toucher...

    - Oui mais non. Parce que tu ne me vois pas. Je suis hors champ.

    - Alors j'irais te piquer jusqu'à ce que je te voie...

  • Le jus [Dialogue de l'oeil n°15]

    prise électrique, attention- T'as pris le jus?
    - Non... j'ai touché que l'ombre.
    - Et c'est moins dangereux, le jus d'ombre?
    - Oui. On voit pas qu'on se fait mal. Puis on voit pas qu'on souffre.
    - Et quand l'ombre disparaît?
    - On se met dans le noir et on oublie très fort.

  • Tiens tes paroles [Dialogue de l'oeil n°14]

    - Tu vois la montagne, là-haut ?
    - Oui.
    - Et bien... j'irais volontiers m'y planquer...
    - Tu crois qu'on se planque, toi, là-haut ? T'es un marrant... toi ! Tu te dilues sans cesse de partout dans le clapotis et tu penses que là-haut on se planque ?!
    - Enfin, moi, ce que je dis...
    - Tu vois, tu te dilues encore... Mais purée, tiens tes paroles ! Tiens-les ! C'est ça, qu'elle t'apprend, la montagne. N'importe quelle connerie est vraie, en soi, où en tout cas elle permet de trouver quelque chose de vrai, quitte à reprendre le chemin en sens inverse. Cela peut-être une méthode, la connerie..
    - ...
    - Tu veux pas, hein ? Tu préfère toujours te planquer ?
    - Non... je te suis déjà.
    - Alors viens... on va se perdre...

    DSCF7341.JPG

  • Le renouveau [Dialogue de l'oeil n°12bis car il n'y aura pas de 13]

    2008_1123(019).JPG

    Tu vois. Tu reconnais.

    Et alors? Quel privilège a une image entrant dans un oeil pour la seconde fois ?

    Un côté droit au but, porté directement sur ce qui émouvait déjà; un côté porteur de sens qui va remuer les échos, les références et interférences avec la nouvelle situation, comme une bèche pour aller retourner la terre. Deux côtés pour fouiller la découverte, gagner la profondeur de la connaissance, une intimité qui répond à la compréhension, et enchaîne le fil de questions douces et précises.

    C'est riche, le renouveau, parfois plus que le nouveau.

  • Et si tu pondais un oeuf ? [Dialogue de l'oeil n°12]

    DSCF4494 (2).JPG- Et si tu pondais un oeuf ?

    - J'ai qu'ça à fout' !

    - Non... mais... imaginons !!!

    - J'ai qu'ça à fout' !

    - Tu veux pas faire... un effort ?

    - J'ai qu'ça à fout' !

    - Bon, et bien je vais me promener..

    - T'as qu'ça à fout' ?!

  • Elle pourrait [Dialogue de l'oeil n°11]

    DSCF3938.JPGLe trajet du vent s'annonce à la feuille. Elle s'agrippe au sol par ses extrémités racornies.

    Puis l'oeil lit son mouvement. Saccadé, crispé, appelant le sol au secours, griffant.

    L'oeil pense qu'elle pourrait chanter, un de ces jours.

     

    [Et si vous chantez ça fera presque un dialogue]

  • Un ange passe [Dialogue de l'oeil n°10]

    DSCF6007.JPGIl y a un ange qui volète autour de moi.

    Je le sais. A peine cependant si je devine son souffle. En ce moment le vent est fort, le sien est... inaudible.

    Il est là, à se préserver de mon regard. Cela a quelque chose de facétieux et de gentiment attentionné. De désuet aussi. C'est son côté doré en plâtre, ignorant sa chair.

    Il ne se pose pas. Ce serait trop doux, il se trouverait instantanément dilué.

    Ses ailes se dispersent; ne me reste que l'eau pour poser les yeux.

  • Il faut tout voir [Dialogue de l'oeil n°9]

    Ete2004B437 (Copier).JPGFalaise, façade sur l'océan.

    Deux hommes scrutent son étendue, le corps
    penché en avant jusqu'au nez.

    - Il faut tout voir !

    Dit le premier.

    - Oui, il faut tout voir...

    Dit le deuxième, craignant d'ignorer une goutte que
    l'autre aurait distingué.

    - Et quelle profondeur de champ...

    Reprend le premier.

    - Et nous en voyons tout ce qu'il est possible...

    Conclut le second.

  • ça allait pas mal [Dialogue de l'oeil n°8]

    2008_0903(002) (Copier).JPG- Tu vois quelque chose ?

    - Rien.

    - Et d'habitude ?

    - Rien.

    - ça va pas plus mal, alors ?

    - Et bien.. ça n'allait pas mal, qu'est ce que tu sous-entends ?

    - La même chose.

  • F11, Haro, haro, haro !!!! [Dialogue de l'oeil n°7]

    F11 Touche miracle.jpgF11. Touche miracle.

    Là, maintenant, tout de suite.

    Disparait la verrue tutélaire de l'armada outillée du navigateur!!!

    Ouste ! Terrifiant engin des sphères qui prétendent maîtriser mon envol et ma navigation poétique et sournoise ! Tes flèches sont abjectes tes suggestions douteuses tes arrêts mensongers tes pilules inavalables tes adresses imbitables ton haleine fétide des grands jours et j'en passe parce qu'on a pas trois heures et que j'ai une ligne éditoriale concise à respecter ce qui limite les emportements à de vagues insultes dont je clos ici l'élan.

    Ouste ! Allez ! Ouste ! F11 !

    Ah !

    Voilà !!! C'est tellement mieux !

    Il ne reste plus qu'à péter l'écran pour respirer pleinement !

     

    [En dépit de ces encouragements énergiques, il ne pourra être procédé à aucun remboursement d'écran détruit ou abîmé, l'oeil ne souhaitant pas en encourager le remplacement. En revanche, pour récupérer la pleine capacité de votre navigateur perdu, il vous suffit de réappuyer sur F11, quel dommage que les vraies libérations aient toujours une possibilité de chemin retour...]

    [Oui, encore aujourd'hui, la caractérisation de dialogue semble inappropriée. Je vous comprends. Néanmoins, implicitement, sentez-vous investi d'une mission de commentaires, de façon à laisser émerger ce dialogue auquel vous tenez.]