Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Dialogues de l'oeil - Page 2

  • S'élever [Dialogues de l'oeil n°106]

    - Tu vois quelque chose?
    - Une mouette.
    - C'est bien la peine de monter si haut pour voir une mouette...
    - Si c'est important. A cette hauteur, elles sont différentes...
    - Différentes, mais oui...
    - Si j'te jure: elles se fracassent sur moi et ça fait de la viande. C'est toute la théorie quantique qui est confirmée; c'est incroyable. Et puis à côté je m'fais un oreiller de plumes.


    IMG_1315.JPG

  • Aimer le sens, mais le bon [Dialogues de l'oeil n°105]

    - T'aimes bien voir l'eau qui coule?
    - Oui mais seulement quand elle coule vers le haut.
    - Tu tombes mal: là elle descend.
    - Non elle monte.
    - Elle monte, tu crois vraiment???
    - Sûr de sûr!
    - Alors je redescends.

    IMG_7797.JPG

  • Surpopulation passagère [Dialogues de l'oeil n°104]

    - C'te surpopulation, j'te jure!
    - C'est depuis la construction du supermarché, ça.
    - Où, un supermarché?
    - Oh, l'autre, il a même pas vu le supermarché..!
    - Moi non plus je l'ai pas vu...
    - Oh l'autre encore... il a même pas...
    - Moi non plus...
    - Moi non plus...
    - En fait, y'a que toi qui l'a vu le supermarché. Il n'existe pas!
    - Ah oui? Alors expliquez-moi ce que vous faîtes tous là?

    IMG_0732.JPG

  • 100.000 dollars sur les corbeaux [Dialogues de l'oeil n°103]

    - T'as vu le type qu'est monté?
    - Ouais.
    - Il est mal barré.
    - Pour sûr il s'en sortira pas.
    - Je parie 100.000 dollars sur les corbeaux.
    - Là où il est c'est marqué dangereux sur la carte IGN.
    - Pourtant il l'a, c'te carte!
    - Ouais mais il la lit à l'envers.
    - Quand on voit ça on s'demande d'où ils la sortent leur théorie de l'évolution...
    - J't'ai d'jà dit: méthode Coué.

    bouquetins, corbeaux

  • - Si, viens danser [Dialogues de l'oeil n°102]

    - Si, viens danser.
    - Il se fait tard, je suis en terre, j'ai pris quelques balles, quelque patine, et tu n'accèdes pas à mes coins sombres...
    - C'est bien tout cela que j'appelle, avec le secret et éternel espoir de happer aussi quelques poussières du reste...

    IMG_6383.JPG

  • Point [Dialogues de l'oeil n°101]

    - Tu es ce minuscule point blanc.
    - Avec des ailes.
    - Minuscules.
    - Légères...
    - Minuscules.
    - Tu...
    - Point.
    - Ce.
    - Cesse.
    - Non.. Je vais juste sortir de ton écran.

    IMG_6390.JPG

  • - Monte. [Dialogues de l'oeil n°100]

    - Monte. Encore.
    - Tu vois le village, là-bas?
    - Monte.
    - C'est là où j'aurais aimé naitre.
    - Monte. Et tu verras.
    - Je verrai quoi?
    - Là-haut aussi, tu verras, tu aurais voulu y naitre.
    - C'est dangereux de naitre en haut d'un escalier. Y'a pas de rampe en plus. Et pis ça manque de coussin. Et de couverture. Avec ce vent. On va pas se couvrir des nuages. Sincèrement.
    - Monte.

    DSCF7316.JPG

  • Ailes d'anges [Dialogues de l'oeil n°99]

    - C'est des ailes d'anges, je te dis...
    - Qui leur a coupé les ailes?
    - Des gens qui croyaient pas aux anges.
    - Et du coup, ils flânent ni-vus ni-connus dans la rue, maintenant, on ne sait même plus les distinguer, les anges??
    - Ben non. Ils peuvent faire les soldes tranquilles. Attendre la deuxième démarque si ça les chante.
    - Ils avaient bien raison, ceux qui croient pas aux anges.

    DSCF3938.JPG

  • Moi, je garde la tête, parce qu'elle est trop belle [Dialogue de l'oeil n°98]

    - Moi, je garde la tête, parce qu'elle est trop belle...
    Dieu sait pourquoi, quand tu déboites la tête d'une fausse Barbie, ça fait pas le bruit de bouchon d'une terrifiante piquette mais celui d'un bon Bordeaux.
    - Tiens, je te donne ça, et tu le gardes, hein...
    - Oh, ça, pour sûr, oui, je vais le garder.
    Non, il ne s'agit pas d'un poulet mi-rôti avec un phallus au bout. Ou alors cela donne une indication stupéfiante sur le processus de fabrication d'une fausse Barbie.

    IMAG1461.jpg

  • La route [Dialogue de l'oeil n°97]

    - Je me disais: je vais construire un bout de route dans un coin perdu, qui commence et qui finit nulle part.
    - Et il ne restera plus qu'à parachuter une autostoppeuse. Pour bien faire.

    route, montagne, automne