Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13.04.2011

Les murs ne montaient pas jusqu'au ciel [NOUVELLE, EXTRAIT]

les murs,jusqu'au ciel,prison,écrivains,sens de la culture,perspective de l'art,revue brèves,publication de nouvelleLes murs ne montaient pas jusqu'au ciel se déroule dans une étrange prison. Dernière prison du monde, qui ne détient plus que des écrivains...

Cette nouvelle est publiée dans la revue Brèves, Anthologie permanente de la nouvelle, n°95 d'avril 2011. Plus d'infos, là !


[Extrait, le début]

Il y a là des hommes libres. Des murs prodigieusement hauts. Ils ne touchent pas le ciel, de peur de prêter à rêver.

Salle unique, bâtiment des douches excepté. La luminosité est parfaite ; le jour des oscillations colorées pour faciliter le travail, la nuit une pénombre bleue pour le repos et les rêves.

Au sol trois cents cellules carrées égales, ouvertes, avec juste un bureau étroit et un lit, regroupées par îlots de quatre.

Des livres escaladent les murs. Rayonnages pleins. Leurs tranches multicolores et bavardes s’ajointent parfaitement, comme des briques, vers le plafond absent.

Trois cents détenus vivent là, jours et nuits. Avec la gravité qui sied à leur condition d’intellectuels ; les derniers du monde.

Ils sont libres et ne peuvent rien reprocher au régime : aucun sujet artistique ne survit à l’extérieur, tout est là, sous leurs yeux.

Commentaires

Hasard qui fait que nous soyons dans le même numéro de Brèves et la même ville sans nous connaître. Je suis allé chercher mes Brèves à la Poste des Terreaux cet après-midi et je vais vous lire tout à l'heure.

Écrit par : Gilles | 18.04.2011

Moi j'y vais ce soir !
A bientôt peut-être ?!

Écrit par : thomas p | 19.04.2011

Bonjour!
j'avais beaucoup apprécié votre nouvelle dans le N°95 de la revue Brèves (un de mes textes est paru dans le même numéro).
Cordialement
Philippe D'Amato

Écrit par : Philippe D'Amato | 02.09.2014

Oh! Merci Philippe ça fait un petit bout de temps maintenant... mais cette nouvelle, est au cœur d'un projet en cours...

je me souviens bien de la votre également, qui ouvrait le recueil..!

merci de votre passage ici.. à bientôt peut-être!

Écrit par : thomas p | 03.09.2014

Les commentaires sont fermés.