Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24.05.2013

Nouvelles de Roumanie [Clin d'oeil]

breves-3341-roumanie.jpg

Une petite note pour soutenir la revue Brèves, sur le point de changer de formule.

Vous pouvez la procurer dans certaines librairies, par abonnement, ou la commander en ligne ici (les numéros sont suivis).Petit coup de coeur personnel, le numéro consacré à des nouvelles d'auteurs roumains (n°99)... Remarquable!

Et bien sûr, le numéro 95 toujours en vente.

11.05.2013

Irène, Nestor, la Vérité de Catherine Ysmal [Clin d'oeil]

Irène et Nestor enchâssent chacun le récit de leur déroute, alarmant de maitrise dupée par la folie; Pierrot au milieu n'a plus de chandelle à tenir et tient une plume tout aussi imprettable.

À lire, c'est fou de langue, d'une poésie érigée en science exacte (Oh?), tant elle est intense sans jamais nous éloigner de ce qui se passe.

Encore, encore !

Ici le blog de l'auteur, et là le site de l'éditeur.

PS: ceci est le premier article d'une nouvelle rubrique qui m'a paru instantanément indispensable dés la fin de cette lecture.

http://www.librairie-ptyx.be/wp-content/uploads/2013/03/Irene-Nestor-et-la-v%C3%A9rit%C3%A9-199x300.jpg

 

12.12.2011

Les jardins statuaires [Clin d'oeil]

Un voyageur explore un pays fait de domaines étendus entre de hauts murs, refermés sur des obsessions raffinées et radicales: la culture de pierre; un drame sourd réveille ce monde dont la compréhension demeure constamment entre émergence terrible et sombre immersion.

Une lecture tout à fait inouïe.

Jacques Abeille, les Jardins statuaires, Editions Attila

jacques-abeille-les-jardins-statuaires.jpg

 

14.11.2011

C'est tous les jours comme ça [Clin d'oeil]

tous-les-jours.jpgC'est peu de dire qu'en moins de 150 pages de récits brefs et poétiques, qui unissent la plus plate banalité et la plus amusante incongruité, P. A-G donne une des plus belles leçon de style qu'il soit possible de recevoir.

Savourez: Il est des jours si mal tournés dès le lever que même descendre dans la rue élever une barricade au pied de son immeuble paraît insurmontable.

Pierre Autin-Grenier, C'est tous les jours comme ça, Finitude