Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29.09.2015

Bon sens (suite) [Dialogues de l'oeil n°108]

- T'es sûre que tu t'es dépliée dans le bon sens?
- Euh...
- Moi j'dis ça c'est pour toi...
- Tu m'fais douter...
- Si tu veux j'ai une belle sœur origame, elle pourrait te remettre tout dans l'ordre.
- Elle va pas me plier en cocotte, au moins?
- NAN: c'est une experte, j'te dis.

 

Mouettes.jpg

22.09.2015

Théorie de la prédation [Dialogues de l'oeil n°107]

- Tu fais quoi, toi, là?
- Je balise.
- Qu'est-ce qui te fait peur ici?
- Les moules.
- Les moules??!
- Oui, les moules. J'ai ni frites ni sauce au roquefort. Je ne pourrai donc assumer mon rôle de prédateur. Et donc, je vais mourir.

IMG_1518.JPG

18.09.2015

Et dire (poème)

Et dire est paru dans la revue Poésie Première, n°62 paru en octobre 2015.

poesie première.jpg

 

 

15.09.2015

S'élever [Dialogues de l'oeil n°106]

- Tu vois quelque chose?
- Une mouette.
- C'est bien la peine de monter si haut pour voir une mouette...
- Si c'est important. A cette hauteur, elles sont différentes...
- Différentes, mais oui...
- Si j'te jure: elles se fracassent sur moi et ça fait de la viande. C'est toute la théorie quantique qui est confirmée; c'est incroyable. Et puis à côté je m'fais un oreiller de plumes.


IMG_1315.JPG

07.09.2015

Aimer le sens, mais le bon [Dialogues de l'oeil n°105]

- T'aimes bien voir l'eau qui coule?
- Oui mais seulement quand elle coule vers le haut.
- Tu tombes mal: là elle descend.
- Non elle monte.
- Elle monte, tu crois vraiment???
- Sûr de sûr!
- Alors je redescends.

IMG_7797.JPG

05.09.2015

Douces pensées à mon facteur

Ces jours-ci, ces semaines-ci, ces mois-ci, je n'ai pas lésiné. Des dizaines de manuscrits sont partis par la poste à dos de facteur. Du lourd et bien pesé. J'ai mis bon poids, vraiment. Ça m'a d'ailleurs coûté le prix d'une séance d'osthéo, ces envois. Juste retour des choses.

Mon facteur, il sillonne maintenant la France à vélo, les sacoches pleines de mes trois recueils, l'un de nouvelles, l'un de brèves, l'un de poèmes. Sa destination la plus courante demeure Paris, c'est ainsi, mais pas toujours.

Vous le croiserez sûrement. Demandez-lui de ses nouvelles. Offre-lui un café, un peu d'eau, un sandwich, des massages de dos, la possibilité de prendre une douche. Je voudrais qu'il soit en pleine forme lorsqu'il rencontrera mon éditeur. Et surtout, qu'il lui reste encore un peu de force pour me ramener le contrat.

Aidez mon facteur!

IMG_2294 [800x600].JPG